En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies

Une initiative de Google et Test-Achats

fr

Journée mondiale du back-up : 5 mythes démystifiés

Ce dimanche 31 mars, c’est la Journée mondiale annuelle du back-up. C'est une erreur de penser que vos données ne sont jamais en danger. L’occasion de démystifier cinq préjugés tenaces.

1. "Le risque de perdre mes fichiers est faible."
Vos fichiers sont menacés par de nombreuses catastrophes, grandes ou petites (disque dur défectueux, logiciel malveillant, vol, incendie, dégât des eaux, chute de l’appareil…). Le risque que cela vous arrive n'est peut-être pas très élevé mais l'impact potentiel est énorme. Appliquer une stratégie efficace en matière de back-up est la meilleure des assurances contre la perte de photos, de vidéos et de documents souvent irremplaçables. 

2. "Pas de danger si je conserve une copie de mes principaux fichiers dans le cloud."
C'est un bon début, mais le cloud est moins sûr que vous le pensez. Un malware, un pirate informatique, un problème au niveau du service cloud ou simplement l'exclusion de votre compte suffisent pour que vos fichiers s'envolent en fumée. Alors, un bon conseil : ne mettez jamais tous vos œufs dans le même panier !

3. "Effectuer un back-up tous les deux mois est amplement suffisant."
Il est peu probable que vous produisiez si peu de fichiers numériques (ne pensez pas seulement aux documents de travail mais aussi aux photos, vidéos…) qu'un back-up bimestriel soit suffisant. Lorsque vous déterminez la fréquence de vos back-ups, demandez-vous combien de données vous risquez de perdre avant la prochaine sauvegarde.

4. "Effectuer des back-ups est une corvée qui exige beaucoup d'efforts et de temps."
C'est vrai, cela exige de l'organisation. Mais une fois que celle-ci est en place, elle devient une sorte de routine. A vous de limiter le temps que vous y consacrez au strict minimum en les automatisant autant que possible. Cela vous évitera aussi d'oublier de le faire.
Et au vu des conséquences potentielles d'une grosse perte de données, faire des back-ups apparaît comme une corvée dérisoire.

5. "Je conserve mes données sur un disque dur externe plutôt que sur mon ordinateur. C'est plus sûr."
Si vous ne conservez vos fichiers que sur un disque dur externe, vous ne disposez que d'une seule copie et vous n'avez aucun back-up de vos fichiers. Essayez d'avoir toujours au moins deux copies de vos fichiers, voire trois. Veillez aussi à ne jamais conserver cette troisième copie au même endroit que les deux autres (p. ex. un disque dur au bureau et une copie dans le cloud).